Dans le silence des Tchétchènes 

En Géorgie, j’ai recueilli les témoignages de tchétchène. Dans la Vallée du Pankissi, le temps s’est arrêté.
Les cicatrices témoignent des deux guerres. Les tchétchènes n’oublieront pas. Certains rêvent d’occident, d’autres se voient gravir les kilomètres qui les séparent de leur pays pour retrouver leur famille.

ENG /  In Georgia, I collected the testimonies of Chechen. In the Pankissi Valley, time has stopped. The scars bear witness to both wars. The Chechens will not forget. Some dream of the West, others see themselves climbing the kilometers that separate them from their to find their family.
Georgia / Pankissi Valley.
>






        









                            











       





















«La nuit où les loups sont nés,
À l‘approche de l‘aube, les lions rugissaient.
Nous sommes alors arrivés,
Du fond des âges, dans ce monde hostile.
Depuis, nous ne plaisons à personne,
Mais nous avons conservé notre dignité.
Des siècles durant, nous nous sommes assurés
Par la lutte, la liberté ou la mort.
Et même si les montagnes de pierre
Brûlent dans le feu des batailles
Aucune horde au monde
Ne nous mettra à genoux.»


Extrait de l’hymne tchétchène.


Reportage “Dans le silence des tchétchènes».

Camps de réfugiés tchétchènes de la Vallée du Pankissi, Duisi.
EHESS (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales),
Paris 2009.